Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ninidesLaux.over-blog.com

Une analyse critique de films, livres, opéras et expositions de peinture

EUGENE LEROY 1 PORTRAITS, AUTOPORTRAITS

          Une découverte: je ne le connaissais pas, Eugène Leroy, mais apparemment, je ne suis pas toute seule. Personne ne le connaissait... Prof de latin-grec, attaché aux maitres anciens, il poursuit une démarche solitaire, personnelle, déroutante. 

          Né en 1910 à Tourcoing, c'est là qu'il a, en 1937, sa première exposition personnelle. Dans les années 50 il participe au Salon de mai, puis est exposé à la Galerie Claude Bernard en 1961, où il est découvert par Georg Baselitz ainsi que par le marchand d'art Michael Werner, qui va lui permettre de se faire mieux connaitre.

          Son fils Jean ouvre à Paris en 1978 une galerie où il expose des oeuvres de son père.        

          Ni figuratif, ni abstrait, celui qui enfouit ses sujets sous d'épaisses couches de peinture jusqu'à les faire disparaître parle beaucoup, s'explique beaucoup, sans que cela soit forcément très clair pour celui qui les regarde. Ce n'est pas un intellectuel pour rien! 

          Il recherche, par le contre-jour, à ce que la lumière sourde de la matière elle -même

          Il est obsédé par les maitres flamands: Rembrandt, bien sur, Rubens, Van der Goes.

         Comprendre? Faire simplement semblant de comprendre? Ou bien simplement être fasciné par la beauté qui sourd de cette accumulation de couches, de couleurs.                   Cette série de portraits montre aussi son évolution au fil du temps:

          En haut à gauche, Portrait (sa femme, Valentine), en 1935

          En haut à droite, V & G (sa femme et son fils), en 1945

         A gauche, Valentine (1945)

          A droite, Autoportrait (1958)    A gauche, Autoportrait (1960)

          A droite, Autoportrait (1960)     A gauche, Autoportrait (1962). Que reste t-il de l'homme? on croirait un visage massacré par Francis Bacon.... 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article