Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ninidesLaux.over-blog.com

Une analyse critique de films, livres, opéras et expositions de peinture

COULEURS DE L'INCENDIE réalisé par CLOVIS CORNILLAC

Léa Drucker

        Du cinéma vieillot, (et bien long!) où on s'attend à voir surgir Jean Gabin, Bernard Blier...

Benoît Poelvoorde

        D'après le roman de Pierre Lemaitre, dialogué et scénarisé par Pierre Lemaitre. Peut être eut il fallu choisir quelqu'un d'autre pour la scénarisation, par  exemple Albert Dupontel..... en tous cas, si vous avez aimé Au revoir là haut, dites vous bien que ça n'a rien à voir

Olivier Gourmet

        Madeleine (Léa Drucker), dans les années 30, est la fille, et l'héritière d'un riche banquier.

Jeremy Lopez

        A la mort du patriarche, elle se fait arnaquer par le chargé d'affaires de celui ci, Gustave, qui se lance dans l'industrie et les avions à réaction (Benoit Poelvoorde), par son oncle raté et geignard, Charles, (Olivier Gourmet), par le précepteur de son fils (et par ailleurs pédophile), André (Jeremy Lopez) et par sa propre femme de chambre et amie Léonce (Alice Isaaz). Rien que ça!!! 

Clovis Cornillac

      Elle va donc se lancer dans une longue vengeance aidée par un Rouletabille d'occasion, son ancien chauffeur, monsieur Dupré (Clovis Cornillac). Vous verrez passer aussi Fanny Ardant, diva adulée par le fils infirme de Madeleine (il s'est jeté par la fenêtre le jour de l'enterrement de Pappy)

      S'ensuivent de nombreuses péripéties, toutes plus improbables les unes que les autres, qui conduiront  entre autres Madeleine dans Berlin nazi. On a pourtant convoqué une belle brochette d'acteurs bankables.... Tiens, voilà aussi Olivier Rabourdin dans le rôle du commissaire qui va envoyer tout ce beau monde au trou. Rien ne tient debout.... mais ça n'a même pas de style, de drôlerie, de sauce qui ferait passer le pâté!

 

 
 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article